pariscadecs
       
       

Le PAF

La télévision aujourd'hui, en France, se consomme plus de 3 heures par jour en moyenne. Le taux d'équipement des foyers est de 97 %.

Notre vision du monde, nos choix, nos comportements dans la vie de tous les jours sont modelés par la télévision. Or, la télévision commerciale, les lois de l'Audimat et des publicitaires ont changé sur les missions originelles de la télévision : culture, information, éducation et divertissement. Elle ne s'adresse plus au citoyen, à l'individu mais au consommateur. L'association " Les Pieds dans le PAF. "(PAF= Paysage Audiovisuel Français) est née en 1988 en réaction à cette dérive.

L'arrivée de la " télé-réalité ", le comportement des médias lors des élections présidentielles, l'absence en France d'une véritable politique de l'audiovisuel que se soit en matière d'éducation aux médias ou de démocratisation de l'accès à la diffusion ont accentué le phénomène. Les grands groupes de communication règnent en maître. Le CSA n'est qu'un régulateur entre ces différents groupes. Bientôt, les politiques et citoyens n'auront plus leur mot à dire sur la télévision.

Les Pieds Dans le Paf se veulent donc d'être acteurs du PAF et actifs pour que les citoyens se réapproprient leur premier média d'information et de divertissement et qu'il devienne un véritable outil de la cohésion sociale, et pour faire entendre la voix des téléspectateurs.

Issus de la " génération Télé ", les adhérents des Pieds dans le P.A.F. sont :
* Téléphiles et non Téléphobes.
* Ni Censeurs, ni Moralistes,
* Laïques, Antiracistes, Antisexistes,

UNE ASSOCIATION DE TELESPECTATEURS ET D'EDUCATION AUX MEDIAS.

Par des actions d'éducation aux médias (qui, aujourd'hui, a appris le langage des images et les techniques d'expression audiovisuelle à part les professionnels), par la défense des consommateurs de télévision, par des interventions auprès de pouvoirs publics ou des décideurs de l'audiovisuel, l'association agit pour apporter le maximum d'information sur le fonctionnement des médias aux enfants comme aux adultes et faire entendre la voix des citoyens-téléspectateurs.

 

POUR DES TELEVISIONS ALTERNATIVES ET ASSOCIATIVES

Nous pensons aussi que la télévision peut s'inscrire dans la vie locale sous une autre forme que les stations régionales de France 3 et les décrochages locaux de M6. Dans un certain nombre de villes de France, des télévisions associatives, de quartier, de commune ou sur Internet se sont développées. Reconnues par la loi, elles ont été interdites par la CSA durant la campagne électorale et cette reconnaissance ne s'est pas accompagnée de moyens (entre autres financiers) pour assurer leur existence et leur pérennité. Pourtant, elles sont de véritables outils de communication sociale et de démocratie participative.

A SA PROPRE INITIATIVE OU A LA DEMANDE, L'ASSOCIATION :

- Intervient dans des établissements scolaires et dans le cadre de formations d'animateurs ou d'enseignants,
- Développe des coopérations internationales en matière d'éducation aux médias notamment au Burkina Faso
- Organise des animations et des débats,
- Met en place des actions revendicatives,
- Relaie des plaintes de téléspectateurs,

L'association " Les Pieds Dans le Paf " est reconnue d'éducation populaire et de jeunesse, et est partie prenante dans des coordinations comme le T.S.A (Tiers Secteur Audiovisuel) et le CIEM (Collectif Inter-associatif Enfance et Médias)

 

L'ORGANISATION DES PIEDS DANS LE PAF

Actuellement l'association est composée d'une association nationale et de deux associations locales : Les Pieds dans le PAF Ile de France et 44 Pieds dans le PAF (Loire-Atlantique). Rapidement, la création de nouvelles associations locales est envisagée, au fur et à mesure que des adhérents, isolés sur leurs départements souhaiteront se regrouper pour relayer ou mettre en place des actions.

Nationalement ou localement, les Pieds Dans le Paf ne disposent d'aucun local, ni permanents.

LE FINANCEMENT DE L'ASSOCIATION :

Le financement de l'association est essentiellement assuré par les cotisations de ses membres et par les prestations qu'elle peut réaliser : interventions, formations dans le cadre de l'éducation aux médias. Seule " 44Pieds dans le Paf " reçoit chaque année une subvention de 321 euros (2100 FF) de la Ville de Nantes.